15 juin 2018

Sportive & végé ? - À savoir #9


Pour encore bien trop de personnes, les termes "végétarien" et "sportif" sont de parfaits antonymes et ont tendance à soulever pas mal de questions de la part de nos amis les omnivores - malheur à vous si, en plus, vous êtes végétaliens -. Si comme je me plais à le dire, chacun est libre de son alimentation, il n'est en revanche pas question de camper sur ses positions tout à fait rétrogrades. On ne cesse de le répéter : cette démarche ne relève pas d'une entière incompatibilité. Pourtant, je me vois encore répondre aux subtiles interrogations de mon entourage ; interrogations parmi lesquelles ont retrouve la célèbre, je cite : "mais comment tu fais ????" (ces points d'interrogations sont l'adaptation syntaxique du mode "yeux ébahis"). Eh bien, ne bougez pas ; je vais tout vous expliquer.

Avant de commencer, je vous prie de bien vouloir pardonner mon ton léger. Vous commencez à me connaître : il est évident que je ne me moque pas des personnes qui s'interrogent - d'autant plus que c'est selon moi un premier pas vers l'ouverture d'esprit -. Je reconnais que lorsqu'on ne s'intéresse pas au sujet, cela peut parfois se révéler obscur voire complétement stupide. Ce post ne prétend pas vous apporter les lumières et la vérité absolue ; ce ne sont que mes modestes conseils. Quoi qu'il en soit, j'ai confiance en mes lectrices, et il ne fait aucun doute que cet article sera interprété comme il a été pensé.


règle n°1 (généralités) : avoir conscience de ses choix


Vous allez vous dire que je suis complément perchée, mais en réalité, il n'y a rien de plus essentiel pour débuter que de savoir pourquoi vous vous êtes orientées vers tel ou tel choix. Avant de se lancer, il faut garder en tête que rien n'est anodin et que le fait de décider brutalement de ne plus consommer de protéines animales engendre une réelle réadaptation, et pas seulement sur le plan alimentaire. Il faut prendre en compte de nombreux aspects auxquels on ne pense parfois pas. Par exemple, si on sait aujourd'hui que lesdites protéines animales sont remplaçables (quoique je connaisse encore bien trop de jeunes gens se contrefichant de cet aspect), il ne va pas forcément de soi qu'il faut repenser son assiette et notamment, réadapter les quantités. Ne plus manger de viande, ce n'est pas se priver, pour autant, il faut savoir compenser. Donc par pitié, pas de panique si votre assiette est plus quantitative que celle de votre ami(e) carnivore. C'est normal. En gros, il s'agit de prendre en compte l'importance à la fois des macronutriments (lipides, glucides, protéines), soit ceux qui nous fournissent de l'énergie, et donc, des calories, et des micronutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments, acides gras essentiels et acides aminés), indispensables au bon fonctionnement de notre corps ; mais surtout de bien les répartir. Pour ce faire, n'hésitez pas à recourir à des applications comme Lifesum, comme je vous l'expliquai la semaine dernière (en savoir plus).


maigrir à tout prix ? même pas en rêve


Ce point rejoint indirectement ce qu'on vient d'aborder. Pour être directe - voire crue, et sans mauvais jeux de mots - devenir végé- ne signifie pas pencher vers l'anorexie (il faut mettre les points sur les i, cet amalgame est bien trop grave : on parle d'une maladie et d'un mode de vie, soit deux choses totalement distinctes). En changeant de régime alimentaire, il va de soi que votre corps va se modifier. En revanche, pas question d'adopter une pratique drastique (attention à la sous-alimentation) et de croire que c'est magique. Car oui, nous aussi on mange du gras. Cependant, hormis l'engagement que cela implique, le postulat "santé" du végétarisme se défend parfaitement ; surtout quand on sait que, d'après une étude réalisée par des chercheurs de l'Université d'Oxford, les risques de maladies cardio-vasculaires et de cancer colorectal sont considérablement réduits. Pour en revenir à la question de la perte de poids, n'oubliez pas qu'une telle préoccupation peut être maladive, et dans ce cas, pour votre santé, il vaut mieux consulter. Mais avant de vous alerter, je vous conseille la lecture du témoignage très impactant de Chloé, du blog lapendriedechloe.com (en savoir plus) à travers lequel la jolie bordelaise nous invite à nous accepter telles que nous sommes.


mon alliée n°1 : la spiruline


La spiruline est une algue exploitée depuis des millénaires, faisant partie de la famille des "superaliments". Source de vitamines, d'acides aminés et de minéraux essentiels pour la santé, elle est facilement assimilable par notre organisme. Très connue des communautés végé- (mais pas que !) pour sa teneur incroyable en protéines et en vitamine B - notamment la B12 -, on la trouve sous différentes formes (à savoir : en compléments alimentaires ou sous sa forme brute). Elle présente de nombreuses vertus d'un point de vue sanitaire (prévention du cholestérol, diminution de la fatigue et des courbatures, contrôle du poids, etc.). Personnellement, je consomme de la spiruline uniquement sous forme de compléments alimentaires, mais pas de façon systématique (je veux dire par là que je favorise la prise par cure que j'espace d'environ un à deux mois). Si je me permets de vous en parler aujourd'hui, ce n'est pas pour en faire la propagande, mais bien que j'ai constaté de réels effets, particulièrement sur la musculature. Je me vois plus tonique et énergique, mais aussi - et surtout -, mieux dans mon corps.


les aliments à privilégier


Sylvain Niay, coach sportif pour WELEDA et végétarien, le dit lui-même : "consommer trop de protéines ne sert à rien" (lire l'interview de Sylvain Niay). Alors bien sûr, elles sont essentielles si vous êtes sportives ; et si vous êtes bodybuildeuses, c'est encore une autre histoire. Sinon, vous n'êtes pas sans savoir que l'on peut recevoir un apport tout à fait convenable en protéines en ne consommant pas un gramme de viande. D'ailleurs, il arrive parfois que certains aliments soient plus riches en protéines qu'un steak (question de l'apport en prot' : victoire par K.O de l'équipe végé). Alors, que vous soyez sportifs ou non, voici une petite liste de ce que vous pouvez consommer sans modération :
- les céréales complètes, riches en glucides, fibres et vitamine B (pain, pâtes, riz...),
- les très chères légumineuses (lentilles, pois, haricots,...) pour leurs apports en protéines, fer, fibre, calcium, blablabla,
- les oléagineuses (graines de courge, chanvre, chia, lin, noix de pécan, noix du Brésil...) pour les omégas 3 et 6,
- les fruits et légumes, of course (sans oublier les fruits secs : dattes, pruneaux, raisins...).


les aliments les plus protéinés*


- Le seitan (75g/ 100g)
- La spiruline (58g/ 100g)
- Le parmesan (39g /100g)
- Le soja (36g/ 100g)
- Les haricots noirs (25g/ 100g)
- Le beurre de cacahuètes (25g/ 100g)
- Les lentilles (24g/ 100g)
- L'épeautre (15g/ 100g)
- Les flocons d'avoine (15g/ 100g)
- La quinoa (14g/ 100g)
- le sarrasin (13g/ 100g)
- les pois (5g/ 100g)

Un mot sur le soja : attention à la provenance. On en parle de plus en plus, mais il s'agit d'un sujet très controversé. Si sa teneur en protéines est vérifiée, il ne faut pour autant pas négliger son origine tant d'un point de vue écologique qu'humain (je pense notamment à l'Argentine). Pour plus d'explications, je vous renvoie vers le documentaire de Marie-Monique Robin, intitulé Argentine, le soja de la faim.

*Liste non exhaustive. Données récoltées sur lanutrition.fr (en savoir plus) et vegetarisme.fr (en savoir plus).


rythmer son alimentation et écouter son corps


Ce dernier conseil pourra s'appliquer à tous, mais demande une certaine flexibilité au niveau de votre emploi du temps (il relève d'une constatation personnelle, donc subjective). Je m'explique. Plutôt que de manger beaucoup le matin (on n'oublie pas de petit-déjeuner !!), le midi et le soir, on répartit nos repas en quantité suffisante pour avoir faim environ quatre heures plus tard. Ainsi, notre corps a le temps de digérer tranquillement (attention aux problèmes de digestion, ils peuvent être très handicapants et embêtants) et de pouvoir consommer tous les aliments nécessaires pour votre journée (on ne zappe pas les glucides et le sucre, non, non). Pour une répartition encore plus millimétrée, vous pouvez vous pencher vers la chrono-nutrition, dont je suis également adepte (en savoir plus). Enfin, on n'oublie pas de s'hydrater (j'entends par là, de boire entre 1.5L et 2.5L d'eau par jour) et ce, même en dehors des repas. Ainsi, on maintient une forme optimale et on évite les blessures et les courbatures. D'ailleurs, il est recommandé de préférer l'eau minérale pour ses apports en...minéraux.

Pssst...! J'ai rédigé cet article à l'aide de Mon cahier beach body (en savoir plus), écrit par Sissy Mua, que je vous recommande particulièrement si vous souhaitez vous orienter doucement vers un mode de vie plus sain. Je me suis aussi beaucoup appuyée sur mes expériences et recherches personnelles car ce sujet me passionne.


n'hésitez pas à partager vos impressions et vos conseils 
ps : un post #motivation arrive très vite

16 commentaires:

  1. Hello ma jolie,
    Comme je ne mange pas de viande et pas du poisson tous les jours ou des oeufs, et bien forcément je me retrouve dans ton article :) Et c'est clair qu'il y a parfois plus de protéines dans un steak végé que dans de la viande ahah !
    Plein de bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Élodie,
      Ah oui, ça c'est sûr ! C'est parfois très surprenant. D'ailleurs, beaucoup ont du mal à y croire...
      Des bisous ♥

      Supprimer
  2. Hello ma belle !
    J'espère que tu vas bien :)
    J'ai beaucoup aimé lire ton article, j'ai appris pas mal de choses ! Je ne suis pas végétarienne mais je ne suis pas étonnée qu'une autre personne le soit ! C'est un mode de vie qui avec une bonne alimentation est très saine aussi ! :) Les protéines ont peut en trouver en ailleurs d'ailleurs je ne savais pas que la liste était aussi riche c'est bon à savoir :)
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mervé,
      Comment vas-tu ?
      Merci beaucoup pour la bonne réception que tu as réservé à ce post. Je savais par avance qu'il ne serait pas mal pris et que mes lectrices seraient plus curieuses que méfiantes.
      Un grand merci, donc.
      Plein de bisous à toi ♥

      Supprimer
  3. Coucou ma belle,
    Je trouve ton article très intéressant ! Je ne suis pas végétarienne ni vegan mais pour autant je comprends tout à fait ce mode de vie et je l'admire !
    J'aime bien en apprendre plus =)
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Aurélie,
      Merci pour ton mot, c'est très gentil à toi. Je suis vraiment contente de la bonne réception de ce billet de la part de mes blopines.
      Plein de bisous ♥

      Supprimer
  4. Coucou ma chérie! Génial ton post! Je suis assez sportive et je ne suis pas végétarienne mais je ne suis pas super fan de viande donc ça m'aide beaucoup! plein de bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ma jolie,
      Oh merci beaucoup. Je suis contente que ces conseils aient pu t'aider !
      Des bisous ♥

      Supprimer
  5. Hello ma belle,
    comment vas tu ? merci pour ces bons conseils :) C'est vrai qu'on peut tout à fait faire du sport en étant végéta*ien. Rien est impossible vu qu'on trouve aussi des protéines dans les végétaux. Et la spiruline est un allié top!
    Bisous
    Mimi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mimi,
      Je vais très bien, je te remercie ! Ça fait plaisir de te trouver par ici. :)
      Tout à fait, et tu es bien placée pour le savoir, je crois. ;)
      Des bisous ♥

      Supprimer
  6. Bonjour !

    Très intéressant cet article ! Intelligemment écrit sans être moralisateur, ça fait plaisir de lire un tel billet !

    Belle journée !

    Amandine,
    I-am-the-one-who-knocks.blogspot.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Amandine,
      Waw. C'est de loin le compliment le plus touchant que j'aie reçu. Tu ne sais pas à quel point il me fait plaisir.
      À très vite ♥

      Supprimer
  7. Hello !
    Merci pour cet article : je récupère tout ce qui me permet de basculer vers le végétarien.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, hello,
      Un grand merci pour ton passage qui me fait très plaisir. Ravie d'avoir pu éclaircir quelques points sur le végétarisme.
      Des bisous ♥

      Supprimer
  8. Hello , alalaaa je suis végétarienne depuis 3 ans et combien de fois on m'a dit "mais t'es végétarienne et pourtant tu n'es pas maigre ?!! " c'est vrais que dans la tête des gens les végétariens ne mangent que des graines …
    Bref j'ai beaucoup aimé ton article !J'ai aussi fais un article sur le végétarisme , il date un peu mais je suis toujours d'accord avec ce que j'ai dis ! le lien est ici si ça t'intéresse :https://moodpink.wordpress.com/2017/08/30/vegetarien-vegetarienne-��/

    Bisous R

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello 'R',
      Je te remercie pour ton passage et pour le partage. Je vais aller faire un tour.
      Je connais bien également la dénomination "bouffeuse de graines". Boh, ce n'est pas si péjoratif que ça, on mange en notre âme et conscience.
      À très vite ♥

      Supprimer