3 novembre 2017

Alcalá - Carnet de voyage #6

Alcalá de Henares : la ville de Cervantès


Voilà, c'est fini. Il est temps de clôturer la série des #carnetsdevoyage espagnols. C'est une belle page qui se tourne, mais qui restera gravée à jamais dans mon cœur. Mais avant de la tourner définitivement, je ne pouvais m'empêcher de vous emmener visiter la ville connue de tous les hispanistes, que ce soit pour son charme ou son empreinte culturelle colossale ; j'ai nommé la ville de Cervantès et des cigognes : Alcalá de Henares.

Eh oui, j'ai résisté, j'ai réussi à garder la surprise jusqu'ici - jusqu'en novembre les gars ! - avant de vous dévoiler ce joli coin que j'ai visité en secret. Et pour tout vous avouer, je pense qu'on ne se quitte pas sur une mauvaise note. Comme on dit : le meilleur pour la fin. J'espère que cette petite visite avec moi vous fera plaisir.

CE QU'IL FAUT SAVOIR


Alcalá de Henares est une "petite" ville de la Communauté de Madrid située à une petite trentaine de minutes de la capitale. Très connue pour avoir été le berceau du père du Quichotte, elle attire et héberge beaucoup de visiteurs et d'étudiants ; et pour cause : en plus de la maison-musée de Cervantès, de la statue et de la place du même nom, Alcalá compte parmi ses monuments la Torre de Santa María, le Monasterio de San Bernado, La Catedral de los Santos Niños y Pastoral (classée patrimoine de l'humanité) ou encore la très célèbre Universidad de Alcalá, également classée patrimoine mondial de l'humanité. Rien que ça. Évidemment, je ne vous ai pas tout cité, mais je souhaitais avant tout vous donner un aperçu de la richesse culturelle de la ville. Pour ma part, j'ai eu la chance de visiter plusieurs de ces monuments, mais je n'ai pas pu découvrir la maison de Cervantès, je suis tellement déçue. Raison de plus pour y retourner (et vite !). Pour l'anecdote, j'étais sur place lorsqu'Eduardo Mendoza a reçu le Premio Cervantes. D'ailleurs, le roi Felipe VI était pour l'occasion. Bon, je crois que j'ai à peu près fait le tour sur ce qu'il faut savoir sur Alcalá.


Oh, j'allais oublier. Vous vous demandez sûrement pourquoi je vous ai parlé de cigognes quelques lignes plus tôt... Eh bien, tout simplement parce qu'Alcalá est leur repère. On ne peut pas se balader sans en apercevoir une, deux, trois (on pourrait continuer longtemps comme ça...). Ici, elles sont les reines. À tel point qu'elles font leurs nids sur les monuments les plus importants et imposants de la ville, tranquilles ! C'est sûrement la raison pour laquelle elles sont le symbole de l'Université. Toutefois, attention à vos têtes, les bombardements de fientes sont fréquents. Bon, maintenant, j'ai fini.

COMMENT Y ALLER ?


De Madrid, c'est tout simple : le bus ou le train. À ma connaissance, il existe deux lignes de bus du Consorcio Regional de Transportes de Madrid qu'ils appellent Autobuses Interurbanos. Il s'agit des lignes 223 (la plus pratique et directe), 227 (je ne l'ai jamais prise, mais elle existe) et 824 (depuis l'aéroport Madrid Barajas). Comme je vous le disais dans mon #carnetdevoyage sur Madrid, vous pouvez vous procurer une carte qui vous permet de circuler librement et en illimité dans la Communauté. Alcalá est donc inclue. Je vous remets le lien de bas de page, au cas où. Une appli du CRMT très pratique est d'ailleurs disponible. Sinon, il y a les trains, direction les gares Atocha-Chamartín, et il n'y qu'une ligne : la C-2.

CE QU'IL FAUT VOIR

Bah... en fait, je vous ai spoilé... Vous me suivez ?

Statue de Cervantès, Plaza Cervantes
Facultad de Filosofía y Letras. (L'édifice principal de l'Université était en travaux lorsque je me suis rendue à Alcalá).
El Palacio Laredo
La capilla de San Ildefonso

Ce monastère a été bombardé pendant la Guerre Civile, mais jenemesouviensplusdesonnom. Oups.

Et pour le plaisir des yeux, voici les intérieurs d'une des facultés qui composent l'Université d'Alcalá. Les étudiants espagnols ont bien de la chance d'avoir de si beaux édifices.


LES BONNES ADRESSES 

Les indétrônables bars à tapas - dont je ne me souviens plus des noms, petite tête que je suis - et aussi, mais surtout : Cien Montaditos. Je vous en ai déjà parlé, donc pas besoin d'épiloguer. Sinon, j'ai également trouver un petit coin sympa et tout mimi, so frenchie, pour celles et ceux qui ont le mal du pays : La Rollerie. Parfait pour un petit brunch entre amis. Là aussi, je crois que j'ai fait le tour.

Arrière-cour/terrasse de La Rollerie
Liens utiles :
Consorcio Regional de Transportes de Madrid → crtm.es | ligne 223 - ligne 227- ligne 824 - ligne C-2 

C'est avec un pincement au cœur que je boucle cet article, le dernier d'une belle série. Je souhaite du plus profond de mon petit être retourner dans ce pays où je me sens chez moi, et je vous souhaite, à vous aussi qui me lisez, de découvrir de merveilleux horizons qui changeront votre vision du monde, que ce soit en Espagne, ou pas. 

Prenez soin de vous. Et comme on dit là-bas, car on ne se quitte jamais vraiment : ¡Hasta luego!

ET VOUS, ÊTES-VOUS DÉJÀ ALLÉ(E)S À ALCALÁ ?

8 commentaires:

  1. Coucou copinette !
    J'espère que tu vas bien et que tu as passé une bonne semaine :)
    J'imagine que tu as écris cet article avec une grande nostalgie ! Alcalá de Henares est vraiment une sublime ville adorable on le voit bien à travers tes photos ! C'est proche de Madrid donc envisageable d'aller la visiter lors d'un passage dans la ville ! C'est vrai que l'intérieur de la faculté est tout beau :) Merci pour cette belle découverte j'espère pouvoir partir un jour en Espagne :)
    Gros bisous ma douce et bon week end <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mervé,
      Merci pour ce mot tout mignon. J'espère que tu vas bien, toi aussi.
      Je te souhaite de tout cœur d'aller découvrir ce joli coin.
      A très vite ♥

      Supprimer
  2. Hello,
    Super sympa cet article, il appel au voyage :) Je n'y suis jamais allée mais ça me tente beaucoup ! Les photos sont superbes !
    Bises, Clarisse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Clarisse,
      Merci pour ton mot. Je te souhaite vraiment d'aller voir ça de tes propres yeux, c'est encore plus beau.
      Des bisous ♥

      Supprimer
  3. Cela a dû être un très joli voyage. En tout cas, on ressent ta mélancolie.
    Je suis déjà allée plusieurs fois en Espagne mais jamais à Madrid ni ses alentours.
    A la vue de tes photos, ça a l'air magnifique.

    Des poutoux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Soraya,
      Merci pour ton gentil mot, ça me fait très plaisir. Je radote, mais je te souhaite vraiment d'aller y faire un tour si tu en as l'occasion. C'est effectivement un voyage qui ne m'a pas laissée indemne.
      Des bisous ♥

      Supprimer
  4. C'est TROP beau, ton post me donne envie d'aller visiter de nouvelles villes sous le soleil, j'en rêve en ce moment! merci pour la découverte d'Alcala dont je n'avais jamais entendu parler!! des bisous ma beauté <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Mara,
      Merci pour ton mot trop mignon. Je suis contente de t'avoir fait découvrir la ville de mon cœur.
      Des bisous ♥

      Supprimer